J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Aide alimentaire, circuit court et monnaie solidaire

Aide alimentaire, circuit court et monnaie solidaire

Cette action est née d’un partenariat entre une association de solidarité (EAU), une association d’éco-citoyenneté (Les amis du Zeybu), le CCAS d’Eybens et la Mairie d’Eybens permettant la mise en place d’une aide alimentaire, dans le cadre d’un approvisionnement en circuit court et de produire une monnaie solidaire redistributive.

Contexte

Suite à la disparition d’une épicerie sur le quartier des Maisons Neuves, un groupe d’habitants s’est organisé pour créer une association autour de l’écocitoyenneté, le lien et la solidarité. Un groupe de travail rassemblant tous les partenaires potentiels a été mis en place par la mairie et le CCAS pour accompagner cette démarche issue du conseil de quartier. Ce travail a permis la création de l’association « Les amis du Zeybu ».
Compte-tenu de son caractère novateur et expérimental, les partenaires ont préféré s’engager dans une phase expérimentale de six mois renouvelé une fois, afin d’en valider le concept. La convention définitive de mise à disposition du local de l’ancienne épicerie a été signée en janvier 2011 en validant le principe du projet intitulé "la boucle solidaire".
Il est à noter que dès le début, ce projet a été identifié comme innovation sociale en étant lauréat de l’appel à projet de la Métro, communauté d’agglomération, en 2009 et de l’appel à projet développement durable de la région Rhône Alpes en décembre 2009. Il a reçu depuis de nombreux prix. Ce qui a permis d’équiper le local et sa cuisine.

Description / Fonctionnement de l'action

Depuis janvier 2010, l’association « Les amis du Zeybu » a développé un "Zeybu marché" auto-géré par les habitants bénévoles. C’est un système d’approvisionnement en circuit court, alliant choix et solidarité en proposant l’accès aux produits, à tous les publics. Pour son action, l’association dispose d’un local municipal, mis à disposition dans le cadre d’une convention contractualisant le principe de "la boucle solidaire".
Le déroulement du "Zeybu marché" :
C’est un mardi par quinzaine. Les producteurs font des offres et les adhérents commandent via le Zeybux, un logiciel créé pour l’activité sur internet, les produits qu’ils désirent.
Les adhérents s’engagent en tant que bénévoles, sur un nombre de distribution pour l’organisation de l’aide alimentaire. Le Zeybu ne prend aucune marge sur les produits.
La boucle solidaire :
Elle garantit l’accessibilité des produits distribués aux bénéficiaires de l’aide alimentaire. Elle repose sur une contribution des producteurs sous la forme de dons solidaires en nature. En effet chaque producteur qui livre l’association, offre un don solidaire en nature proportionnel aux commandes (entre 8 et 10 %) sous la forme qu’ils souhaitent.C’est avec ce don solidaire que fonctionne "la boucle solidaire". Le jour du Zeybu marché les adhérents vont être incités à acheter, en plus de leur produits commandés, les dons sur le chariot du Zeybu Solidaire. En fin de marché, l’argent ainsi récolté va être crédité sur le compte "solidarité". 
Ce compte "solidarité" a deux affectations : - il bénéficie pour les 2/3 aux bénéficiaires de l’aide alimentaire, sous forme de crédit pour l’achat de denrées,
- le tiers restant, permet des animations collectives sur le quartier, effectuées par le Zeybu et le centre social (ex : animations d’été ou de Noël, soupes solidaires, stages de fabrication d’objets d’éco-citoyenneté comme un four solaire...).
L’association EAU, grâce à l’expertise du CCAS, va ventiler cette somme sur les comptes des bénéficiaires de l’aide alimentaire adhérents au Zeybu, en fonction de la composition familiale, en garantissant l’anonymat des bénéficiaires. Tous les adhérents du Zeybu disposent d’un compte Zeybux que chaque adhérent alimente lors de son passage en caisse ou bien pour les adhérents soutenus, le versement est effectué directement par EAU. Avec les sommes ainsi créditées, les adhérents aidés passent des commandes et génèrent donc à nouveau du don solidaire.La préservation de l’anonymat permet aux personnes soutenues de participer à la vie de l’association, sans stigmatisation et sur un pied d’égalité.
Information aux bénéficiaires potentiels :
Dans le cadre de certaines distributions alimentaires de EAU, une équipe constituée d’adhérents du Zeybu font une présentation conviviale du concept de "la boucle solidaire" (généralement sous la forme d’un goûter financé par la monnaie solidaire). Les personnes intéressées vont ensuite adhérer au Zeybu comme tout citoyen. Une fois inscrites, elles le signalent à EAU qui crédite leur compte zeybux pour le mois en cours. 
Les adhérents sont aussi initiés à l’usage du numérique pour pouvoir passer leurs commandes. Du fait de l’accès du zeybux par internet, les bénéficiaires sans outil informatique au domicile peuvent passer leur commande depuis l’espace multimédia du centre social ou directement au Zeybu. 
Les chiffres : Les sommes ventilées sont actuellement de 15 à 25 euros par mois et par ménage. En 2013, 3 500 euros ont ainsi été redistribués pour une trentaine de ménages. En cas de sortie du dispositif de l’aide alimentaire, les ménages soutenus peuvent bénéficier des versements pendant deux mois supplémentaires au minimum.Le concept de "la boucle solidaire" est un principe unique qui a été reconnu aussi bien au niveau national qu’international, lauréat de nombreux prix depuis 2011. 

Bilan

Réussites : Pour les personnes aidées, la participation bénévole à l’organisation du Zeybu permet la valorisation de la personne et de ses compétences.Ce dispositif complète les produits de la banque alimentaire par des produits locaux de qualité.Ce système génère un lien social-partage-convivialité pour des personnes isolées et/ou loin de l’emploi.Le système participation à l’animation du quartier, au développement de la mixité sociale, à intergénérationnel et à l’éco-citoyenneté.
Difficultés : La compréhension de cette « boucle solidaire » n’est pas toujours simple pour les usagers de la banque alimentaire. Il est souvent difficile pour eux d’anticiper les commandes, le jour du marché, de respecter les horaires...Leur participation au Zeybu se limite parfois dans la durée pour laquelle ils bénéficient de l’aide alimentaire.L’animation du « Zeybu marché » ne repose que sur du bénévolat.

Moyens

Moyens humains :
- 1 conseillère ESF du centre social (CCAS),- les bénévoles du ZEYBU et de l’association EAU,
Coût de l’action : 
Le budget pour l’achat des denrées alimentaires aux producteurs locaux est de 46 435 euros dont 10 % est consacré au budget solidaire ( soit 3 500 euros versé sur le compte solidaire, le reste étant dédié aux animations solidaires mises en place avec le centre social) 
Moyen matériel :
1 local équipé d’une cuisine,
1 plateforme de commande en ligne : le Zeybux.

Les partenaires

Partenaires opérationnels

Association EAU (Eybens Accueil Urgence) gérant la banque alimentaire avec le CCAS,Association Les amis du Zeybu (Le Zeybu),Le centre social de la ville d’Eybens.

Ils financent l'action

La mairie d’Eybens pour la mise à disposition d’un local et la région et Grenoble-Métropole pour l’équipement du local.

Les observations du CCAS/CIAS

Ce qui est remarquable dans ce concept c’est la richesse du partenariat avec les multiples acteurs qu’il fait intervenir. Le CCAS en garantit l’éthique et la pérennité.En effet sans l’assurance d’une juste et équitable redistribution, la préservation de l’anonymat des personnes soutenues, ce principe innovant ne pourrait pas fonctionner.
Du côté des bénéficiaires, il est à noter combien l’autonomie et la liberté de la gestion de l’aide financière est appréciée. Elle donne lieu à une découverte et une participation dans ce processus éco-citoyen. C’est une manière d’être aidé qui respecte les personnes, puisque celles-ci ont quelque chose à donner en échange. Le fait de passer des commandes permet en effet, de réinjecter la monnaie solidaire dans l’économie des producteurs et ainsi de boucler « la boucle solidaire ». Pouvoir choisir ses produits sans avoir à se justifier, dans un cadre de mixité sociale est probablement le point le plus apprécié : cette adhésion au fonctionnement se traduisant aussi par une participation aux différentes activités, réception et distribution des commandes, ateliers cuisine ou pain, pouvant pour certains aller jusqu’à une participation au conseil d’administration voire au bureau de l’association du Zeybu.
Le Zeybu a de plus développé son propre logiciel Zeybux permettant d’effectuer toutes les opérations de compte de commandes et d’affectation de la monnaie solidaire. A base de logiciel libre, il est pensé pour être utilisable par d’autres structures.
Actuellement, le CCAS et ses partenaires réfléchissent à d’autres actions pouvant générer plus de monnaie et de l’activité : un jardin solidaire pour produire des légumes pour « la boucle solidaire », un espace de rénovation et de relooking d’objets pouvant être ensuite revendus (ressourcerie), offrir un service de mutualisation d’objets entre les diverses associations de la commune donnant lieu à une contribution solidaire.

Photo : Wikimedia Commons / Patafisik

Retour en haut de page