J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Foyer d’hébergement d’urgence

Foyer d'hébergement d'urgence

Contexte

A Argentan, avant l’ouverture de la structure, il n’existait aucun établissement adapté pour l’accueil de la population sans domicile fixe. La Maison des Personnes âgées de l’hôpital a accueilli ce public pendant un moment avant de se désengager. Dans l’attente d’une solution durable, l’association « L’Escale » (hébergement des détenus pendant leurs permissions et de leur famille pour les jours de visite) a accepté d’accueillir les SDF. La ville d’Argentan a restauré un bâtiment pour y créer « l’Accueil » dont la gestion est assurée par le CCAS.

Description / Fonctionnement de l'action

L’hébergement d’urgence est une structure comportant deux appartements :
- un grand (5 lits pour trois chambres) destiné au public SDF nomade,
- un plus petit (3 lits pour deux chambres et un berceau) destiné à une population à reloger d’urgence mais qui n’est pas en errance.

Le CCAS délivre les bons d’hébergement nécessaires pour accéder à la structure. Lui seul est habilité à les délivrer. Les SDF sont hébergés une à trois nuits par mois et les autres personnes sont autorisées à rester jusqu’à ce qu’une solution ait été trouvée (dans une limite moyenne de huit jours). Une permanence est assurée à l’Accueil tous les jours de l’année de 17 à 19 heures. Un service de domiciliation est disponible au sein du CCAS.

Bilan

Points positifs : la structure répond à un réel besoin (chiffres en hausse régulière), la structure est respectueuse du public et bien équipée.
Points négatifs : accueil trop « normé », nombre de nuits, horaires stricts (selon les usagers). Il est très difficile d’entamer un travail de réinsertion avec ce type de public (enfermé dans l’errance, peu ou pas partie prenante), surtout en si peu de temps. Le suivi social est assuré par le service social départemental pour les familles.

Moyens

Trois animateurs sans qualification et à temps partiel sont chargés de l’accueil.
De manière ponctuelle, l’accueil peut être pris en charge par l’Escale, structure avec laquelle le CCAS a signé une convention et qu’elle remunère pour ces prestations.
Budget annuel de fonctionnement : 28 856 euros.

Les partenaires

Partenaires opérationnels

Maison du Citoyen, mission locale, ANPE, l’Escale (association), FJT d’Argentan, veille sociale / 115, Réseau d’urgence de l’Orne (différents accueils du département).

Ils financent l'action

La Ville d’Argentan, la CAF (ALT et investissement appartement famille, la DDASS (fonctionnement et investissement), le conseil général pour le fonctionnement appartement famille).

Les observations du CCAS/CIAS

Cette structure apparaît adaptée aux besoins : halte pour les SDF qui peuvent se reposer, laver leur linge et disposent de repas équilibrés. Une personne est à leur écoute et les informe sur les droits auxquels ils peuvent prétendre : accès aux soins, RMI....

S’ils le souhaitent, ils peuvent ensuite être reçus par un travailleur social au CCAS. L’appartement famille permet aux jeunes et aux familles en crise de garder leurs repères, aux enfants de continuer à aller à l’école. L’animateur est à leur écoute, les informe et les oriente vers les organismes adaptés : service social, bailleurs sociaux.

Photo : Wikimedia Commons / Benjism89

Retour en haut de page