J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Une pluie de jeux sous le soleil

Une pluie de jeux sous le soleil

Contexte

Le projet, élaboré en 2006, consiste à mettre en place des après-midis récréatifs réunissant des retraités et personnes âgées ainsi que des enfants domiciliés dans les communes de l’agglomération blaisoise. Le concept du projet est né d’une réflexion globale, menée au niveau national en 2006, sur le développement d’actions intergénérationnelles à l’échelle intercommunale. Au niveau local, la demande a été formulée par un groupe de retraités bénévoles et certains élus locaux. Initialement, le projet était qu’un animateur se déplace dans les bourgs des villages afin d’inviter enfants et retraités à échanger autour d’activités ludiques (jeux et livres) au cours d’après-midis réguliers pendant les vacances scolaires.

Puis, le projet a séduit les centres aérés des communes et a évolué vers le dispositif existant : un parc dédié tous les mercredis après-midi, en juillet et en août, à des activités récréatives et intergénérationnelles, dans un cadre verdoyant, équipé de jeux de sociétés et d’une pataugeoire.

Description / Fonctionnement de l'action

L’objectif général du dispositif est de permettre aux différentes générations de se découvrir et de vivre des expériences communes sur le principe de la réciprocité dans les échanges. Les objectifs initiaux du pôle animation étaient de sensibiliser les communes aux rencontres intergénérationnelles et de mobiliser les participants autour d’une activité ludique, simple et récréative, la transmission du savoir et des expériences entre générations, la rupture des inégalités sociales.L’action « une pluie de jeux sous le soleil » est organisée par le CIAS du Blaisois en partenariat avec cinq ludothèques et cinq accueils de loisirs sans hébergement (ALSH) de plusieurs communes. Les activités, gratuites, sont animées par des retraités bénévoles, formés par les ludothécaires.

Sept mercredis après-midi des mois de juillet et août, les retraités bénévoles proposent de faire découvrir des jeux de société au public du parc. Pour clôturer les mercredis du jeu, une fête « intergénération » a lieu le dernier dimanche avant la rentrée scolaire, avec des stands de jeux de table, de pêche à la ligne, un espace de jeux « géants » en bois.

Bilan

Dès 2007, le projet a remporté un vif succès auprès du public visé. La fréquentation (60 à 70 personnes par mercredi) en a rendu parfois la gestion délicate (notamment manque de tables et de chaises). La fidélisation des acteurs du projet comme des participants. Le plein-air est apprécié d’autant plus que le cadre est agréable et verdoyant. Les objectifs initiaux ont été atteints en termes de fréquentation, de mixité sociale, de qualité des échanges, de partages de savoirs, d’ouverture au public issu de l’ensemble du territoire de l’intercommunalité…Cette action est devenue, en l’espace de seulement deux années d’existence, un rendez-vous annuel qui s’insère dans une politique globale d’animation au niveau intercommunal et local, tel le programme « des lyres d’été » Les contraintes logistiques sont lourdes (installation des équipements d’un mercredi à l’autre). Les ludothèques sont fermées en août (congés annuels), ce qui suppose une implication plus importante des retraités bénévoles et des agents d’animation du CIAS. Mais cet inconvénient est contrebalancé par l’opportunité d’une telle action pendant l’Eté, un moment propice aux échanges entre les générations, notamment à un moment de l’année où les grands-parents se voient souvent confier leurs petits-enfants.

Moyens

Budget 2008 : 2 565 euros (fournitures, alimentation, supports de communication, transport)
20 personnes retraitées bénévoles issues de 4 communes
Jeux et matériel prêtés par les ludothèques et les ALSH

Les partenaires

Partenaires opérationnels

Cinq ludothèques d’Agglopolys, validation du projet par le conseil d’administration du CIAS mais aussi consultation des maires des communes d’Agglopolys, participation du pôle Animation du CIAS

Ils financent l'action

L’action se réalise donc avec le soutien logistique et organisationnel du CIAS à partir de charges d’investissement et de fonctionnement pris en charge par le budget général du CIAS.

Les observations du CCAS/CIAS

La fidélisation des acteurs du projet entre 2007 et 2008 et l’augmentation de la fréquentation de la manifestation, la mixité sociale et le brassage des génération, implication des retraités bénévoles, la qualité des échanges, l’originalité des jeux proposés, la satisfaction des usagers... tout ces éléments prouvent la réussite du projet.

Par ailleurs, il est envisagé de décliner cette action à d’autres lieux et circonstances. Ainsi une fête du jeu devrait voir le jour en mai avec notamment la création d’ateliers-jeux intergénérationnels dans les ludothèques. Il s’agit donc d’une activité pérenne et extensive au niveau local pouvant tout à fait être transposable au cœur d’une autre structure intercommunale. 

Photo : Wikimedia Commons / Moreau.henri

Retour en haut de page